Esperanza logo rond identite visuelle siteEsperanza Joie des Enfants

Ambinanindrano dit "La Marmite"


"La Marmite", c'est le deuxième site pour lequel Esperanza s'est engagé il y a une dizaine d'années. C'est un peu notre site "du bout du monde", celui qui est au-delà de toute route, de toute piste carossable, et que l'on ne rejoint encore aujourd'hui qu'au terme d'un périple en moto que n'oublieront jamais les visiteurs.

Des nouvelles "fraîches" de La Marmite ? cliquez ici


Ambinanindrano est une commue rurale située dans la partie sud-est de la région d'Amoron'i Mania, provinAmbinanindrano groupe 2010ce de Fianarantsoa, district d'Ambositra. La   même zone qu'Imady et Imito. Elle regroupe environ  21 000 habitants. Plus de 90% de la population vit de  l'agriculture, principalement de la culture de la canne à  sucre (et dans une moindre mesure haricots, manioc et  riz)...et de la production d'un rhum illicite qui ne  manque pas de faire des ravages...

La congrégation malgache des soeurs de Fatima, fondée à Antsirabe en 1976, y a réalisé une école, un dispensaire-maternité et une cantine scolaire.

Les communications avec « la Marmite » sont toujours très difficiles. Selon une formule bien imagée de notre ancien président-fondateur André, "A la Marmite il y a deux saisons : la saison des pluies...et la saison où il pleut". Les quelques lignes qui suivent vous permettent d'imaginer les difficultés d'accès comme d'approvisionnement que connait la population d'Ambinanindrano. "Après 31 km de piste chaotique nous atteignions le pont sur l'Imady au-delà duquel notre 4x4, aussi solide soit-il, ne peut plus progresser. Le pont d'Imady constitue la fin de la route asphaltée. Il nous reste environ 30 km à parcourir, en moto de 125 cm³ en médiocre état, avec  pilote malgache Ambinanindrano la pisteacrobate. Au fur et à mesure que nous avançons, les plaques de goudron laissent la  place à des sillons de terre. Nous quittons le  dernier village pour nous engager sur les  pentes herbeuses puis une maigre forêt  d'eucalyptus protège des rayons du soleil. Enfin les sous bois deviennent plus denses et  la piste n'est plus qu'un long sillon de glaise  fraîche et glissante. Les ornières sont de plus  en plus profondes jusqu'à devenir  d'impressionnantes fondrières de plus de deux  mètres. Les frottements des rares camions qui  empruntent cette partie de piste impriment  leurs ridelles et laissent des empreintes  rouge-brun le long des parois."
 


La population d'Ambinanindrano est totalement isolée et le seul moyen de communication est la marche à pied. Douze heures pour rejoindre Ambositra. Vous imaginez aisément  qu’être malade ou accidenté à Ambinanindrano pour des raisons qui dépassent la compétence du médecin local ou de soeur Pascaline notre infirmière conduit inexorablement à la mort.

 

Face à  des conditions d'isolement et d'existence particulièrement difficiles Esperanza apporte divers types de soutiens :

- l'aide alimentaire pour la cantine scolaire (crée en 2006) comparable à celle qu'elle fournit aux autres sites malgaches,

- ponctuellement un soutien pour réalimenter en médicaments le dispensaire,

- le soutien à la réalisation de quelques travaux (réfection de la toiture de la cantine),

- et à chaque opportunité (voyage d'un membre d'Esperanza, opérations avec Aviateurs Sans Frontières etc.) l'acheminement de cartons de lait maternisé Nutriset/Delphia,       (ACTUS !  -- Céline sauvée par le lait Delphia en janvier 2012 -- )

- contribution à la lutte contre l'alcoolisme et les ravages du rhum frelaté (édition de plaquettes, actions de sensibilisation).

 Ambinanindrano lavage des mains avant le repas

 A la Marmite il n'est pas rare de rencontrer  Gégeo, un personnage important qui apporte, six  mois par an, bénévolement, depuis des années, avec l'association AMIFAMA   sa compétence au service de différentes institutions malgaches et notamment de la communauté des soeurs de Fatima. Vous pourrez peut-être croiser aussi Bernard, un ami de Gégeo, artisan électricien en retraite. Il  a des mains d'or pour réparer ou  remettre en route beaucoup d'installations défaillantes.

À la Marmite la rentrée des classes a lieu le 12 octobre. Pour l'année scolaire 2006/ 2007 l'effectif était de 100 enfants, l'année suivante de 106 puis 167. Aujourd'hui en 2016 ce sont 180 enfants qui sont accueillis dans l'école et la cantine.

Nous avons contrôlé la comptabilité de la cantine qui depuis le début est tenue d'une manière remarquable, tout d'abord par sœur Noro qui est aujourd'hui à la faculté de Tananarive et maintenant par soeur Florence Nivo qui débute ses fonctions de responsable de la cantine.Ambinanindrano enfant

 Avec la soeur nous avons également défini les moyens à mettre en place pour l'utilisation des 36 kilos de lait Delphia apportés de France et destinés aux orphelins dont la mère est morte en couches, ce qui malheureusement est trop fréquent par suite des difficultés de communication.

Avec notre ami Bernard, nous avons pris l'engagement « de ne revenir à Ambinanindrano que lorsqu'il y aura une route goudronnée à 2 fois 2 voies et sans péage » rendez-vous est donc pris pour le XXIIe siècle...

VIDEOS ESPERANZA en mission à AMBINANINDRANO :

extraits des archives d'André, premier président et fondateur d'Esperanza Joie des Enfants

                 --  CLIQUER ICI --