Esperanza logo rond identite visuelle siteEsperanza Joie des Enfants

Ambinanindrano


C'est le deuxième site pour lequel Esperanza s'était engagée il y a une dizaine d'années. C'est un peu notre site "du bout du monde", celui qui est au-delà de toute route, de toute piste carossable, et que l'on ne rejoint encore aujourd'hui qu'au terme d'un périple en moto que n'oublieront jamais les visiteurs.
 

Ambinanindrano est une commue rurale située dans la partie sud-est de la région d'Amoron'i Mania, province de Fianarantsoa, district d'Ambositra. (La même zone qu'Imady et Imito.) Elle regroupe environ  21 000 habitants. Plus de 90% de la population vit de l'agriculture, principalement de la culture de la canne à sucre (dans une moindre mesure de haricots, manioc et riz)... et de la production d'un rhum illicite, le toaka gasy, qui fait hélas des ravages...

La congrégation malgache des soeurs de Fatima, fondée à Antsirabe en 1976, y a réalisé une école, un dispensaire-maternité et une cantine scolaire.

Les communications avec les soeurs sont toujours très difficiles.
Les quelques lignes qui suivent vous permettent d'imaginer les difficultés d'accès, comme d'approvisionnement, que connaît la population d'Ambinanindrano :
Ambinanindrano la piste

?« Après 31 km de piste chaotique nous atteignions le pont sur l'Imady au-delà duquel notre 4x4, aussi solide soit-il, ne peut plus progresser. Le pont d'Imady constitue la fin de la route asphaltée. Il nous reste environ 30 km à parcourir, en moto de 125 cm³ en médiocre état, avec un  pilote d’Ambinanindrano, la piste acrobate. Nous quittons le dernier village pour nous engager sur les pentes herbeuses puis une maigre forêt d'eucalyptus protège des rayons du soleil. Enfin les sous bois deviennent plus denses et la piste n'est plus qu'un long sillon de glaise  fraîche et glissante. Les ornières sont de plus  en plus profondes jusqu'à devenir  d'impressionnantes fondrières de plus de deux mètres. Les frottements des rares camions qui empruntent cette partie de piste impriment  leurs ridelles et laissent des empreintes rouge-brun le long des parois. »

 

La population d'Ambinanindrano est totalement isolée et le seul moyen de communication, outre la moto qui coûte cher, est la marche à pied. Douze heures pour rejoindre Ambositra. Vous imaginez aisément qu’être malade ou accidenté à Ambinanindrano, pour des raisons qui dépassent la compétence du médecin local ou de Martine, la soeur infirmière, conduit inexorablement à la mort.
 

Face aux conditions d'isolement et d'existence particulièrement difficiles,
Esperanza apporte divers types de soutien :

- Une aide alimentaire pour la cantine scolaire (créée en 2006) comparable à celle que nous apportons aux autres sites, avec distribution de spiruline (trois cures/an).
- Un soutien ponctuel pour réalimenter en médicaments le dispensaire,
- Le financement, grâce à des partenaires (particulièrement Alliances et Missions Médicales), des entreprises ou des fondations, d'équipements comme le dispensaire, la maison du personnel médical, quatre maisonnettes pour les longs malades, un incinérateur de déchets médicaux, un grenier à riz collectif, le nouveau bâtiment, en dur, de la cantine scolaire (le précédent ayant été détruit par un cyclone), quatre salles de classe, la troisième citerne d'eau potable, l'électrification de l'ensemble du site....
- L'acheminement, à chaque opportunité (voyage d'un membre d'Esperanza, missions de bénévoles et stagiaires, opérations avec Aviateurs Sans Frontières etc.), de cartons de lait thérapeutique Nutriset/Delphia. 
(ACTUS !  -- Céline sauvée par le lait Delphia )


En 2006, l'effectif était de 100 enfants.
A la suite de la mission d'avril 2016, nous avons décidé d'accompagner la croissance des effectifs de l'école en donnant à tous les enfants l'accès à la cantine scolaire (et à la distribution de spiruline). Aujourd'hui, en 2018, ce sont 273 enfants qui sont accueillis à l'école et à la cantine.

Depuis l'automne 2017, soeur Martine, responsable du dispensaire (habilité Centre de Santé de Base de niveau II, depuis l'achèvement des travaux réalisé par Liva sous la supervision attentive de Vincent, d'Alliances et Missions Médicales) est devenue également responsable de la communauté.Ambinanindrano enfant

La piste est toujours aussi cahotique, voire de plus en plus. Chaque antique camion double-pont Mercedes qui l'emprunte depuis Ambositra, creuse davantage les gigantesques ornières. Les motos continuent à se frayer un chemin dans la boue, mais les passages à franchir à pied sont de plus en plus nombreux. Pourtant, Ambinanindrano s'est transformée avec l'arrivée, en mars 2015, du téléphone et avec les travaux que nous avons entrepris. Ils ont pu en effet "réveiller" la population locale, mobilisée pour la construction de nouvelles salles de classe. Des manoeuvres d'Ambinanindrano, à l'été 2017, sont mêmes venus travailler sur le chantier d'extension du dispensaire d'Imady à la demande de Liva, l'entrepreneur, qui avait apprécié leur sérieux l'été précédent !
On découvre enfin à Ambinanindrano un futur possible...


VIDEOS ESPERANZA en mission à AMBINANINDRANO :
 

Quelques échos de la mission réalisée par Esperanza Joie des Enfants fin décembre 2017

 

Mission d'avril 2016

         

                  Ambinanindrano, le village au bout de la route... et même un peu plus loin





Andao ! Les étudiants en médecine de l'UVSQ à Ambinanindrano (et Imady)



Encore et toujours... sur la piste



La première mission d'Esperanza à Ambinanindrano